Samedi 12 mai 2018, 14h30, Alençon (salle Baudelaire) : La SHAO convie Michel Ganivet à s’exprimer sur « quatre siècles d’histoire entre le Perche et le Canada »

Chers amis,

   Samedi 12 mai 2018, À l’invitation de la Société historique et archéologique de l’OrneMichel Ganivet raconte :

quatre siècles d’histoire entre le Perche et le Canada

 

COUV Perche et Canada, volume 1, Epopée en Nouvelle-France   Comment imaginer que la modeste province du Perche a posé, dès le XVIIe siècle, une des premières pierres de la société multiculturelle du Canada d’aujourd’hui ? Michel Ganivet s’est attaché à reconstituer cette étonnante histoire par ses deux livres, « Épopée en Nouvelle-France » et « Le Grand Retour » , édités par les Amis du Perche.

   Comment par de petites gens, de Tourouvre, de Mortagne et environs, l’impensable a-t-il pu être entrepris : traverser l’Atlantique, établir une colonie sur les rives du fleuve Saint-Laurent ? Ces pionniers partis du Perche n’ont pas été les plus nombreux  mais ils ont été les premiers… Quatre siècles plus tard, leurs descendants reviennent visiter la terre de leurs ancêtres.

Tableau de bordLe Grand retour, vol 2, Perche-Canada   Entre le fait fondateur et les retrouvailles, sont intervenus les aléas de l’histoire internationale avec leur part d’oubli, de guerres. Au milieu de ces fluctuations, intervient le patient travail des historiens afin de faire renaître une mémoire déficiente.

   Leon_de_La_Sicotière02Parmi eux, Léon de la Sicotière (1812-1895), président fondateur de la Société historique et archélogique de l’Orne.

Conférence le samedi 12 mai, à 14h30, salle Beaudelaire, rue Porchaine à Alençon.

Amitiés percheronnes
Jean-François SUZANNE, vice-président de la Fédération des Amis du Perche, Président des Amis du Perche de l’Orne

Les échos de la presse :

François Boscher, « Une conférence sur l’épopée des émigrants du Perche au Canada », mis en ligne sur www.ouest-france.fr, le 11 mai 2018.

Page créée le 27 avril 2018, mise à jour le 11 mai.

Écrit par

Pas de commentaire.

Poster un commentaire

Message