Couv-métiers

Les métiers d’autrefois dans le Perche

Épuisé

par Claude et Gwénaëlle Hamelin

Ouvrage de 272 pages, format 270 x 180 mm, impression sur papier couché brillant 135 g. Couverture pelliculée et reliure Intégra.

Ce troisième ouvrage est dédié à celles et ceux qui exercèrent, dans le Perche de la fin du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle, une profession désormais disparue ou qui a connu de profonds changements ou révolutions techniques. Ce thème éveille dans notre imaginaire et dans la mémoire collective moult images, voire souvenirs.
Toujours attaché à l’esprit de la collection, cet opus repose sur des cartes postales anciennes, cartes photos, photographies, factures – toutes provenant de collections particulières – et témoignages. Des personnes exerçant l’un de ces « métiers d’autrefois » ou leurs descendants nous ont confié leurs souvenirs. Certaines professions, contrairement à d’autres où la documentation iconographique abondait, ne sont pas présentées, faute d’éléments.
Au fil de ces pages, nous vous convions à surprendre les gestes, capturer les savoir-faire des femmes et des hommes du Perche qui œuvrèrent, de la lisière de la forêt en son sein, des champs à la ville, du lavoir aux ateliers, de la place publique à l’église. Vous croiserez, entre autres, bûcherons, ramasseuses de bois mort, scieurs de long, écorceurs, fendeurs de lattes, charbonniers, débardeurs, ouvriers de scierie, balaitiers, falourdiers, sabotiers, galochiers, charrons, tonneliers, menuisiers, maréchaux-ferrants, forgerons, bourreliers, ferblantiers, potiers, bergers, charretiers, faucheurs, ouvriers de « batterie », sabliers, briquetiers, tuiliers, carriers, maçons, puisatiers, tueurs de cochons, cidriers, bouilleurs de cru ambulants, meuniers, livreurs, laveuses, filetières, brodeuses, marchands de peaux de lapins, tambours de ville, suisses, guérisseurs, violoneux.