Le Perche et la Grande Guerre (1914-1918)

Des manifestations sous la présidence scientifique de Stéphane TISON

En 2014, débute les commémorations nationales et internationales de la Grande Guerre. Dans chaque département, des comités départementaux du centenaire organisent les manifestations.

Pour le centième anniversaire de ce conflit, les Amis du Perche apporteront leurs contributions scientifiques, sous la présidence scientifique de Stéphane Tison, à travers diverses manifestations :

# 4-5 octobre 2014 : colloque à Mortagne-au-Perche, Carré du Perche : Le Perche de 1914 à 1918.
# De 2014 à 2018 : une série de conférences dans les différents départements.
# octobre 2018 : Colloque à Nogent-le-Rotrou : Le Perche en 1918 et au lendemain de la victoire (titre provisoire).

Maître de conférence en Histoire contemporaine, à l’université du Maine, et membre du CERHIO, Stéphane Tison est l’un des spécialistes des conflits contemporains, entre la France et l’Allemagne, de 1870 à 1940). Il est l’auteur de l’ouvrage Comment sortir de la guerre ? Deuil, mémoire et traumatisme, 1870-1940 (Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, 428 pages).

Lire l’article d’Olivier Renault, « la guerre ne s’arrête pas avec les derniers tirs », Ouest-France, jeudi 10 novembre 2011, édition locale Le Mans. Lire également l’article de la revue L’Histoire, mis en ligne le 26 juin 2012, consacré à l’ouvrage de Stéphane Tison.  Cliquez ici.

Du front à l'asile, 1914-1918Egalement, avec son collègue Hervé Guillemain, Stéphane Tison est l’auteur d’un nouveau livre Du front à l’asile : 1914-1918 (Alma Editeur, collection « Essai », parution dès le 12 septembre 2013).

Pour consulter tous les travaux effectués par Stéphane Tison, consultez sa page personnelle sur le site du CERHIO.

colloque des 4 et 5 octobre 2014 : Le Perche de 1914 à 1918

logo centenaire 14-18 (2)Le comité scientifique, présidé par Jean-François Suzanne, prépare le prochain colloque sur « le Perche de 1914 à 1918 ». Il se tiendra les 4 et 5 octobre 2014 (au Carré du Perche, Mortagne-au-Perche) sous la présidence scientifique de Stéphane Tison. En juillet 2013, ce colloque fut labellisé par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Trois thèmes seront abordés durant les deux journées :

  1. La mobilisation et l’expérience de guerre.
  2. Le Perche, un rouage de l’ »Autre front » (l’arrière).
  3. Les traces de la guerre. Traumatisme et mémoire.

En marge du colloque, deux manifestations accompagneront les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale :

  1. logo centenaire 14-18 (2)Une exposition, organisée par les Archives départementales de l’Orne et labellisée par la mission Centenaire de la Première Guerre mondiale : « Un village de l’arrière dans la Grande Guerre ». Les photographies de Paul Lancre nous montreront la vie à La Perrière. Elle sera visible au Carré du Perche.
  2. Un récital des chansons de 1914, le samedi 4 octobre 2014 (dès 21 heures), organisé par les Amis du musée Alain et de Mortagne.

Du côté de la presse :

1°) Dossier de presse des Amis du Perche :

# Dossier de presse du 25/04/2013, sur le colloque interrégional Le Perche de 1914 à 1918.

2°) Revue de presse des manifestations dans le Perche :

# Philippe Dubois, « La ville [de Nogent-le-Rotrou] se prépare à commémorer le centième anniversaire de la Première Guerre mondiale », mis en ligne par www.lechorepublicain.fr, dimanche 10 novembre 2013.
# Gwenaël Baptista, « Lancement des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale », mis en ligne par  www.lechorepublicain.fr, jeudi 17 octobre 2013.
# « L’Orne prépare le centenaire de 1914 », mis en ligne par www.tendanceouest.com, mercredi 16 octobre 2013.

www.le-perche.fr

# Amine el-Hasnaouy, Première Guerre mondiale : morts sur les champs de bataille, dix-huit poilus de Préaux sur des vitraux au mémorial de Caen, mis en ligne par www.le-perche.fr, mercredi 15 mai 2013.
# Amine el-Hasnaouy, Centenaire de la Grande Guerre : les Amis du Perche sur tous les fronts, mis en ligne sur www.le-perche.fr, mardi 14 mai 2013.
# Amine el-Hasnaouy, Centenaire de la Grande Guerre : avec leurs archives familiales, le sous-préfet invite les Percherons à témoigner…, mis en ligne par www.le-perche.fr, mardi 30 avril 2013.

# 1914-2014 : bientôt cent ans!, mis en ligne par www.rcf61.fr, mardi 30 avril 2013 (interview audio de M. le Sous-Préfet Claude Martin).
# Centenaire 14-18 : fouillez vos greniers, sortez vos trésors historiques !, mis en ligne par ouest-france.fr, le samedi 27 avril 2013.
# L’Orne s’apprête à commémorer la ‘Grande Guerre », mis en ligne par www.tendanceouest.com, vendredi 26 avril 2013 (avec interview audio de M. le Sous-Préfet Claude Martin).
# Pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, mis en ligne par lechorepublicain.fr, le 29 janvier 2013.

3°) Revue de presse des manifestations concernant les Percherons en-dehors du Perche :

# « Chevaux de bataille, une épopée normande », mis en ligne par www.basse-normandie.france3.fr le 9 octobre 2013, mis à jour le 12 octobre 2013. Le premier extrait vidéo montre la place des chevaux dans la Première Guerre mondiale.
# Julien Belaud, « 14-18. Ethe, en Belgique, commémore le sacrifice des Ornais », mis en ligne par ouest-france.fr, le 19 août 2013.
# Gérard Bourdin « raconte l’Orne pendant la Grande Guerre », mis en ligne par www.orne-hebdo.fr, le 25 juillet 2013.
# « Pour le centenaire de la Grande Guerre : un défilé en tenues d’époque », mis en ligne par www.orne-hebdo.fr, le 11 juin 2013.
# Alençon revit la Belle-Epoque et la mobilisation en 2014, mis en ligne par ouest-france.fr, le 10 juin 2013.

4°) Revue de presse sur le comité national du centenaire :

# « Première Guerre mondiale : les commémorations partiellement dévoilées », mis en ligne par www.lechorepublicain.fr, samedi 12 octobre 2013.
# Commémorations de la guerre 14-18 : entretien avec Antoine Prost (Orléanais, président du conseil scientifique de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale), mis en ligne par France 3 Centre, le 26 avril 2013.

Liens internet :

# des comités nationaux :

- Le comité national du centenaire de la Grande Guerre : Mission Centenaire 14-18.
- L’Office National des Anciens Combattants. Cliquez ici.
- Le Souvenir Français, en cliquant ici.
- La fondation & l’Union des Aveugles de Guerre, en cliquant ici.

# des comités départementaux du centenaire :

- Comité de l’Orne, sous la présidence de M. Claude Martin, sous-préfet de l’arrondissement Mortagne-au-Perche.

- Comité d’Eure-et-Loir, sous la présidence de M. Guillaume Robillard, directeur du cabinet de Didier Martin, préfet d’Eure-et-Loir.
- Comité du Loir-et-Cher.
- Comité de la Sarthe, sous la présidence de M. François de Keréver, Sous-Préfet, directeur de Cabinet du Préfet.

# des partenaires locaux :

- La ville de Mortagne-au-Perche.
- Les Amis du musée Alain et de Mortagne, sous la présidence de Catherine Guimond.
- Le Carré du Perche, où se déroulera le colloque interrégional les 4-5 octobre 2014.

Contact :

Si vous souhaitez intervenir lors d’une conférence ou du colloque 2018, ou si vous souhaitez publié un article, n’hésitez pas à contacter Jean-François SUZANNE, président du comité scientifique des Amis du Perche, à l’adresse suivante : jean-francois.suzanne@orange.fr

Mise à jour le dimanche 10 novembre 2013.

Écrit par

1 commentaire pour “Le Perche et la Grande Guerre (1914-1918)”

  1. Yves Pélisse dit :

    Un suivi des BD qui évoquent la Première guerre mondiale

    http://ceuxde14.wordpress.com/category/la-guerre-de-14-dans-la-bd/

    Des critiques sur des romans et des livres d’historiens autour de la Grande Guerre dont « Les Dames du Chemin » de Maryline Martin ; Éditions Glyphe, 2013 :

    « Abel François Victorien Marchand était un Normand de l’Orne, il a 21 ans lorsqu’il meurt. Incorporé à Lisieux au 119e RI à Pâques en 1915, il appartient au 28e RI de décembre 1915 à juillet 1916, puis enfin au 156e RI. Le premier texte raconte le parcours de ce natif de Pontchardon (un village de 350 habitants en 1914, situé près d’Argentan) : « Ce 16 avril 1917, nous voici à nouveau dans les entrailles de l’enfer. Nous attendons le coup de sifflet pour monter à l’assaut. J’ai conjugué le verbe attendre à tous les temps. J’ai attendu sans angoisse la lettre de mobilisation. J’attendais avec impatience les lettres et les colis, ces traits d’union avec l’arrière. Aujourd’hui, j’attends la mort, cette faux qui m’a seulement effleuré durant deux ans.»  »

    http://ceuxde14.wordpress.com/2013/04/11/au-bord-du-chemin-des-dames-et-des-poilus/

Poster un commentaire

Message