Dimanche 27 novembre 2016, Mortagne-au-Perche : Conférence d’automne sur « La chapelle Saint-François, entre passé et restaurations »

logo CH Marguerite de Lorraine   Chers amis,

   En 1516, les Mortagnais assistaient à la consécration de la chapelle Saint-François.
En 2016, le dimanche 27 novembre, les Amis du Perche de l’Orne – en partenariat avec le Centre hospitalier Marguerite de Lorraine – consacrent leur conférence d’automne sur :

La chapelle Saint-François,
entre passé et restaurations

La chapelle Saint-François, vue du cloître (crédit : © Frédéric Chéhu)

La chapelle Saint-François, vue du cloître
(crédit : © Frédéric Chéhu)

Le couvent Saint-François, 500 ans d’histoire

   Veuve en 1492 (à 23 ans) de René 1er, duc d’Alençon et comte du Perche, Marguerite de Lorraine se retire à Mortagne et à Mauves, où elle assure l’éducation de ses enfants. Dès que son fils Charles IV d’Alençon est en âge de gérer le domaine reçu en apanage du roi, elle se consacre aux soins auprès des malades, notamment au sein de l’hôtel-Dieu Saint-Nicolas. En plus des quatre sœurs franciscaines de l’ordre de Saint-Elisabeth, elle fait venir  six autres sœurs de Saint-Omer, afin de soigner de nombreux malades.

Deux galeries du cloître Saint-François. (crédit : © Frédéric Chéhu)

Deux galeries du cloître Saint-François.
(crédit : © Frédéric Chéhu)

   En 1502, elle achète un terrain pour fonder un nouvel hôpital pour les grands malades. En 1515, derrière ce nouvel hôpital, Marguerite de Lorraine fonde un couvent pour les sœurs de Sainte-Elisabeth, qui recherchent une vie cloitrée dans la prière. Pour cela, la chapelle Saint-François – attenante au cloître – est consacrée en 1516. En 1519, elles adoptent la règle des Clarisses et obtiennent la gestion de l’Hôtel-Dieu. Le soin aux malades est assuré par 10 sœurs augustines. Le 2 novembre 1521, Marguerite de Lorraine décède au couvent des Clarisses d’Argentan.

   Lors de la période révolutionnaire, les sœurs sont chassées du couvent Saint-François, qui accueille les activités hospitalières de l’ancien hôtel-Dieu Saint-Nicolas. Si de nombreux biens nationaux (notamment religieux) ont été vendus et démontés, la mise en place du nouvel hôpital a permis de sauver ce joyau mortagnais, percheron et normand de la destruction.

La chapelle Saint-François, les peintures. (crédit : © Frédéric Chéhu)

La chapelle Saint-François, les peintures.
(crédit : © Frédéric Chéhu)

   Déjà décoré au cours du XVIIe siècle, Raphaël Chadaigne (peintre ornais) réalise les magnifiques peintures. Se situant sous la voute, elles représentent la vie de Saint-François et de Sainte-Claire.

Hervé Levert, directeur de l’hôpital et Jean-François Suzanne, président des Amis du Perche ont le même souhait : protéger ce patrimoine mortagnais. (crédit : Nathalie Legendre, Le Perche)

Deux tables-ronde, cinq intervenants

   Dimanche 27 novembre, à 15 heures, dans un premier temps, Philippe Boudet (érudit local et passionné du patrimoine percheron), Philippe Siguret (président d’honneur des Amis du Perche, historien du Perche) et Benoît Maffre (architecte du patrimoine) relateront l’histoire de ce joyau régional.

   Puis, dans un second temps, Benoit Maffre, Hervé Levert (directeur général du Centre hospitalier Marguerite de Lorraine) et Olivier Gronier (délégué régional de la Fondation du Patrimoine) évoqueront les projets de restauration dans l’optique de sauvegarder ce site emblématique.

   La manifestation s’achèvera par la conclusion d’Alain Morin (président de la Fédération des Amis du Perche).

Deux publications des Amis du Perche

Cette manifestation sera l’occasion de découvrir les deux dernières publications éditées par les Amis du Perche.

Guide des AbbayesTout d’abord, après plusieurs années de travail, Philippe Boudet (érudit local, administrateur des Amis du Perche d’Eure-et-Loir), auteur du Guide du Paris monastique (Belin, 2009), a réalisé un Guide des abbayes et prieurés du Perche et de ses confins. Cet ouvrage, édité dans la collection « Guide du Perche », liste tous les sites monastiques du Perche et des territoires limitrophes. Dans sa 2e partie, il insiste sur des ensembles religieux majeurs, dont le couvent Saint-François de Mortagne.

Boudet (Philippe), avec les photographes Dreux Brézé (Ghislain de), Galicier (Albert), Greber (Patrice), Guide des Abbayes et Prieurés du Perche et de ses Confins, éditions des Amis du Perche, fin novembre 2016, 292 pages, 23€ (frais de port inclus).
Pour commander, cliquez ici.
Sortie officielle : samedi 3 décembre 2016, à Thiron-Gardais.

CouvPDP26siteParallèlement, la revue Pays du Perche – réalisée sous la direction de Nathalie Fey – sortira son 26e numéro semestriel. Dans son article patrimoine, Elisabeth Gausseron nous invite à découvrir le couvent Saint-François, comme nous l’indique son titre : « Entrez au couvent ! ».

Elisabeth Gausseron, « Entrez au couvent! », Pays du Perche, n° 26, novembre 2016, 80 pages. 11€ (frais de port inclus).
Pour commander, cliquez ici.
Sortie officielle : dimanche 27 novembre 2016, à Mortagne-au-Perche.

2016-11-27, conférence d'automne (affiche) v3Pratique :

# visitable en journée.
# Chapelle Saint-François, Centre hospitalier Marguerite de Lorraine
# 6 rue de Longny, 61400 Mortagne-au-Perche
# Site internet du Centre hospitalier Marguerite de Lorraine : Cliquez ici.

Du côté de la presse :

# Legendre (Nathalie), « Chapelle de l’hôpital de Mortagne menacée : vaste programme de sauvegarde », mis en ligne sur www.le-perche.fr, le 21 novembre 2016.
# Gardy (Florie-Anne), « La vieille chapelle Saint-François mérite des soins », mis en ligne sur www.ouest-france.fr, le 23 novembre 2016.

Nous vous attendons nombreux pour participer aux projets de restauration de la chapelle Saint-François,
Amitiés percheronnes,
Jean-François Suzanne, président des Amis du Perche de l’Orne.

Les autres publications des Amis du Perche

Mgr Roger Johan, « Deux comtesses du Perche », Cahiers Percherons, n°22, 1964-2 (Marguerite de Lorraine (1465-1521)  : L’enfance. L’épouse. La mère. La duchesse douairière. La bienfaitrice de Mortagne. La sainte).68

Robert (Léon) et Siguret (Philippe), « Mortagne-au-Perche », Cahiers Percherons, n°68, 4e réédition en 2000. 12€ (frais de port inclus). Pour commander, cliquez ici.

2006 4 (CP 168)Pelletier (Pierre), « Sur les pas de Marguerite de Lorraine »; Poisson (Georges), « Patrimoine : retour à la chapelle de Marguerite de Lorraine », Cahiers Percherons, n°168, 2006-4. 8€ (frais de port inclus). Pour commander, cliquez ici.

cp190Cailly (Claude), « Le conventionnel Desgrouas (1747-1816) et la Révolution à Mortagne-au-Perche (1789-1799) », Cahiers Percherons, n° 190, 2012-2 (Desgrouas chasse les soeurs du couvent saint-François). 9€ (frais de port inclus). Pour commander, cliquez ici.

Couverture PDP 18Bourdais (Jean-Claude) & Chéhu (Frédéric), « La Maison des Comtes du Perche, une histoire, un destin », Pays du Perche, n° 18, décembre 2012. 11€ (frais de port inclus). Pour commander, cliquez ici.

Page créée le dimanche 20 novembre 2016, corrigée le 24 novembre.

Écrit par

Pas de commentaire.

Poster un commentaire

Message