A Nogent-le-Rotrou (20-21 mai 2017), les Amis du Perche ont fêté leur 70 ans d’existence

Photographie aérienne du Chateau Saint-Jean (Crédit : Le Perche)

 

Chers amis,

   Nous fêterons cette année les 70 ans d’existence des Amis du Perche (à l’origine, en 1947, l’association des Amis du Vieux-Nogent).

   L’équipe des Amis du Perche d’Eure-et-Loir vous propose une soirée musicale le samedi 20 mai à 20 h 30 à la salle Pierre-Mendès-France.

   Puis, nous vous convions le dimanche 21 mai pour participer à l’Assemblée Générale. Ce sera l’occasion de nous retrouver dans une ambiance « souvenirs et patrimoine ». Après le repas de l’assemblée générale, un programme animera le dimanche après-midi.

   Venez nombreux pour échanger et évoquer le chemin parcouru.

   Il nous faut conforter nos choix : conférences, sorties, éditions, utiliser les moyens modernes de communication, intéresser les jeunes générations, nous adapter à notre environnement et renforcer nos partenariats. Vaste programme.

Avec toutes mes amitiés percheronnes.
Le président, Alain MORIN

Samedi 20 mai 2017, un concert pour les 70 ans des Amis du Perche

concert du 20 mai 2017 AG des Amis du Perche

Le programme de la journée du 21 mai 2017

   A 10h10, après l’assemblée générale des Amis du Perche d’Eure-et-Loir, près d’une centaine d’adhérents des Amis du Perche se sont retrouvés à la salle Pierre-Mendès-France, à Nogent-le-Rotrou.

De gauche à droite : J-F Suzanne, A. Brice, J de Tappie, Alain Morin, M. Sortais, M. Erb et N. Fey (cliché : Michel Ganivet)

De gauche à droite : J-F Suzanne, A. Brice, J de Tappie, Alain Morin, M. Sortais, M. Erb et N. Fey
(cliché : Michel Ganivet)

   Le président Alain Morin a animé toute la réunion, en félicitant lors de son mot d’accueil les Amis du Perche d’Eure-et-Loir, son président Michel Krecke et les bénévoles pour l’organisation de ce week-end. Pour le 70e anniversaire de l’association, il n’a pas manqué de transmettre la parole à Michel Ganivet (pour les Cahiers Percherons), Nathalie Fey (Pays du Perche), Alain Brice (révision et harmonisation des statuts), Jean-François Suzanne (comité scientifique) pour le rapport moral; mais aussi Michèle Erb (pour le rapport financier) et Francine Mallet-Lamy (vérificatrice des comptes) pour les aspects financiers; sans oublier Michèle Sortais sur le fonctionnement de la Fédération. En question diverse, Jean-Rodolphe de Souancé est revenu sur la création de l’association des Amis de Rémi Belleau. La conclusion est revenue à Laure de La Raudière, députée de la circonscription de Nogent-le-Rotrou.

   Le rapport moral a mis en avant les publications en 2016, comme :

Cahiers percherons 208# les Cahiers Percherons (dont la qualité et les échos positifs s’accentuent depuis une dizaine d’année). A noter que le n° 2016-4 fut un numéro thématique consacré à la Grande Guerre. Enfin, après 10 ans d’implication dans les Cahiers Percherons, Michel Ganivet met à la fin de l’année à la coordination des bulletins trimestriels.

couv De l'eau-grenouille.indd# Pays du Perche, animé avec brio par Nathalie Fey. La rédactrice en chef rappelle que l’objectif est de promouvoir la richesse et la diversité du patrimoine bâti, naturel et culturel, tout en faisant en sorte que l’équilibre financier soit respecté. En 2016, le HS fut consacré aux « Jardins du Perche », qui fut un succès. Le numéro sur « Manoir du Perche » a continué de se vendre. La rédactrice en chef n’a pas manqué de saluer tous ceux – dont André Quiblier – qui ont participé à la conception du HS sur « L’eau et les moulins », dont la présentation eut lieu le samedi 19 mai à Longny. Ce numéro se vend sur tout le territoire national. En échange, Nathalie Fey invite les adhérents à trouver de nouveaux abonnés pour pérenniser la revue (cliquer ici).

1944, Libération du PercheCouv Perche et Canada, vol. 1# les ouvrages consacrés à 1944, la Libération du Perche (ouvrage collectif, 1ère édition en 1996) ; Epopée en Nouvelle-France, de Michel Ganivet, co-édité avec Perche-Canada ; Guide des Abbayes et Prieurés du Perche et ses confins, de Philippe Boudet.

   S’y ajoute les travaux du comité scientifique. 2016 fut consacré à la promotion des Actes du colloque 2014, Le Perche de 1914 à 1915 (édité en 2015), la réalisation du n° thématique des Cahiers Percherons sur « la Grande Guerre dans le Perche », la participation au Congrès du CTHS à Rouen (avril 2016). J-F Suzanne a informé que 2017 sera consacrée à la préparation du colloque 2018 sur la fin de la Grande Guerre en 1918 jusqu’en 1930, sous la direction de Stéphane Tison (maître de conférences à l’université du Maine).Couv actes 1418 imp

   Enfin, Alain Morin est revenu sur le succès des manifestations de l’année 2016 : messe annuelle (3 mai), assemblée générale au Plessis-Dorin (28 mai), forum des association à Rémalard (11 septembre), présentation et promotion de nos ouvrages à la médiathèque de Mortagne (26 novembre), Thiron-Gardais (3 décembre), etc.

Michèle Erb a donné son rapport financier.

   Pour la 2e année, il est en excédent. En échange, comme l’a confirmé Francine Mallet-Lamy (vérificatrice des comptes), les dépenses et les recettes ont diminué de 6%.

   Le stock de livres, en valeur net, diminue. Tout comme le nombre d’adhésion. Le président Alain Morin invite chacun à trouver de nouveaux adhérents, pour permettre aux Amis du Perche de promouvoir le Perche.

  Quitus a été donné à Michèle Erb pour poursuivre sa tache de trésorière et de tenir la comptabilité au jour le jour.

Concernant les projets 2017 :

# Alain Morin a rappelé les actions du comité d’édition : publication du livre Les métiers d’autrefois dans le Perche (t.2) de Claude et Gwénaëlle Hamelin (mai 2017), présenté le 19 mai à l’Ecomusée du Perche ; les actes du colloque de Nogent 2015, réalisés sous la direction de Patrick Hoguet ; la réédition du Perche-Gouet, de Philippe Siguret. Le président informe les adhérents présents que le comité d’édition a mis en place des chefs de projet, qui gèrent un ouvrage de sa conception à sa promotion.

# Daniel Chevée – administrateur des Amis du Perche (Fédération & Orne), président de l’association Bretoncelles Patrimoine et Nature, membre du bureau du Parc naturel régional du Perche – est chargé par les administrateurs de la Fédération des Amis du Perche de définir les grandes lignes d’un futur comité environnement. Ce dernier met en avant la sauvegarde du patrimoine percheron (dont naturel) et les atouts touristiques non-négligeable du Perche. Pour cela, il faut concilier « nature » et « agriculture ». Concrètement, il faut préserver les haies pour éviter les ruissellement, ce qui passe par la préservation de l’élevage dans le Perche. Le président Morin a rappelé qu’entre 1998 et 2000 les Amis du Perche, le jeune PNRP, les Pays Perche ornais & eurélien avaient créé un concours sur les haies du Perche.Logo COFSIC 2017

# Du 30 juillet au 6 août 2017, le Perche va vivre au rythme du vélo. J-F Suzanne explique les Amis du Perche sont fortement impliqués : édition d’un Cahier Percheron sur la thématique « Le vélo dans le Perche » (sous la direction de Michel Ganivet) ; co-organisation des cycle-découvertes par le COSFIC et les Amis du Perche de l’Orne ; tenue d’un stand par les Amis du Perche de l’Orne au village fédéral au Carré du Perche. Sur ce dernier point, le président J-F Suzanne appelle toutes les bonnes volontés à le contacter pour aider les Amis du Perche de l’Orne dans la tenue du stand, y compris une demi-journée.

# 2017 sera aussi l’année de recrutement d’une nouvelle secrétaire générale. Michèle Sortais souhaite démissionner de sa fonction. Son poste peut être occupé par 1 à 3 personnes, en fonction des profils suivants de son poste :

  • 1er profil : la permanence à la Fédération des Amis du Perche, avec la gestion des livraisons, des courriers, contacts téléphoniques, courriels, etc.
  • 2e profil : gestion des convocations et des comptes-rendus pour les CA et les AG
  • 3e profil : la gestion des envois, comme la mise sous-pli des Cahiers Percherons (4 bulletins par an) et des Pays du Perche (3 numéros par an).

Questions diverses :

# Jean-Jérôme de Souancé a présenté la création d’une nouvelle association « Les Amis de Rémy Belleau », pour que la mémoire du célèbre écrivain de la Pléiade et de ses oeuvres ne disparaissent pas de nos mémoires. Pour aller plus loin, lire l’article Gwénael Baptista dans l’Echo Républicain.

Guide des AbbayesEn conclusion

   Laure de la Raudière a tenu à être présente à cette assemblée générale. Elle félicite les bénévoles de l’association pour leurs « recherches entreprises sur l’histoire du Perche », mais aussi sur leurs « travaux pour mettre en valeur le patrimoine, comme l’a fait Philippe Boudet. Continuez votre investissement pour mettre en avant le Perche. »

Les Amis du Perche fêtent le Perche

11h45, Projection d’un documentaire

   Après que le président Alain Morin ait levé la réunion, Perche-Communication a projeté un film rétrospectif sur les «70ans des Amis du Perche ». Pendant 40mn, le documentaire regroupe les témoignages des différents acteurs de l’association. Il met en avant les acteurs de l’association, évoque les actions passées, actuelles et à venir. Avec beaucoup d’émotions, le film honore la mémoire de nos disparus qui se sont investis dans cette aventure depuis 70 ans.

Après le très bon déjeuner, servi sur place par le traiteur Patrick Verdier (La Forge, Champrond-en-Perchet), les Amis du Perche ont eu le loisirs de découvrir 3 contes percherons (par Céline Cardot). Puis, aux choix, ils ont pu visiter le château Saint-Jean (avec les commentaires de Gwénaëlle Hamelin) ou l’abbaye de saint-Denis (actuel collège Arsène-Meunier, avec Philippe Siguret).

L’abbaye de Saint-Denis, un site à préserver

AG Nogent, visite de Saint-Denis (72dpi)

Philippe Siguret, président d’honneur, rappelle le passé de l’abbaye de Saint-Denis.
(photo : Michel Ganivet)

   Au cours de l’après-midi, Philippe Siguret est revenu sur l’histoire de l’abbaye de Saint-Denis. Aujourd’hui, « une très grande partie du site est en péril, en état d’abandon, dangereux, qui mérite d’être restauré. » Pour alerter les autorités, Philippe Siguret publiera à l’automne une monographie de ce site dans les Cahiers Percherons.
Au cours du Moyen-Age, on « rentrait dans l’abbaye Saint-Denis, par le porche Saint-Laurent. Une église de 160m de long est édifiée, l’une des plus anciennes églises romane de Normandie, se composant – peut être – d’1 ou 2 clochers. Autour du cloître, les moines se rendaient dans une série de bâtiments : sacristie, salle capitulaire, réfectoire, cellier. »

Les Amis du Perche découvrent un édifice en péril. (photo : Michel Ganivet)

Les Amis du Perche découvrent un édifice en péril.
(photo : Michel Ganivet)

   La puissance de Saint-Denis s’étendait sur une partie du Perche, puisque l’abbaye possédait des dépendances comme à Chateaudun. « A partir du XVIIe siècle, il ne reste une dizaine de moines. En 1787, Louis XVI supprime l’ordre de Saint-Denis et l’abbaye nogentaise. » Lors de la période révolutionnaire, les bâtiments sont mis en vente. En 1804, Napoléon Bonaparte décide de reprendre les bâtiments pour y installer un tribunal, une prison, une caserne militaire (dans la nef) et un collège. La caserne quitte la nef en 1874, au profit du collège. Le collège Rémi Belleau reste dans cette situation jusqu’en 1948. « C’était en si mauvais état, que les Allemands vont refuser de s’installer dans les locaux pendant la guerre. »
Au lendemain de la guerre, l’éducation nationale et la ville de Nogent prennent l’initiative de faire des travaux pour sauver le site. Hélas, d’après Philippe Siguret, « des erreurs d’architectures ont été commises. » Pour lui, à ce jour, il faut fermer l’église pour éviter que le mauvais temps abîme davantage ce site. « Que deviendront ces bâtiments« , s’inquiètent Philippe Siguret. « Il faut sauver l’église, et lui trouver une nouvelle affectation. » Le président d’honneur des Amis du Perche a « l’espoir que la ville de Nogent, l’Etat et des mécènes sauveront et réhabiliteront » ce site qu’il appelle le « Jumiège percheron« .

Du côté de la presse :

Photo-ChristianeBlin# Christiane Blin a interrogé les présidents des Amis du Perche pour le 70e anniversaire de l’association, dans l’émission « Par ici les sorties » (semaine du 10 au 16 avril 2017), à Radio Grand Ciel.

# « La fédération des Amis du Perche a fêté ses 70 ans dimanche à la salle Pierre-Mendès-France », mis en ligne sur www.lechorépublicain, le 23 mai 2017.

Quelques publications des Amis du Perche :

1957 2« Le château Saint-Jean », Cahiers Percherons, n°2, 1957-2 réédition en 2001. 8€ (frais de port inclus). Pour commander, cliquez ici.

Couv cahiers 200« Le 200e numéro – spécial anniversaire », Cahiers Percherons, n° 200, 2014-4. 9€ (frais de port inclus). Pour commander, cliquez ici.

Page créée le 12 avril 2017, mise à jour le 28 mai.

Écrit par

Pas de commentaire.

Poster un commentaire

Message