A la demande de la SHAO, Michel Ganivet a évoqué « La Première Guerre mondiale vue « d’en bas », cinq communes du Perche » (Samedi 14 mai 2016, Alençon)

(© Patrick Birée, SHAO)

(© Patrick Birée, SHAO)

Chers Amis,

Samedi 14 mai 2016, sur invitation de la Société Historique et Archéologique de l’Orne, Michel Ganivet s’est exprimé à Alençon sur :

« La Première Guerre mondiale vue « d’en bas »,

cinq communes du Perche »

Près de 60 personnes présentes à la salle Baudelaire, à Alençon. (photo : Jean-François Suzanne, Amis du Perche de l'Orne)

Près de 60 personnes présentes à la salle Baudelaire, à Alençon.
(photo : Jean-François Suzanne, Amis du Perche de l’Orne)

Près de 60 personnes étaient présentes : des membres de la SHAO, quelques adhérents des Amis du Perche ou des amoureux d’histoire, notamment sur la Grande Guerre.

Le vice-président Christian Thomas présente Michel Ganivet à l'assistance. (photo : Jean-François Suzanne)

Le vice-président Christian Thomas présente Michel Ganivet à l’assistance.
(photo : Jean-François Suzanne)

Le conférencier du jour et les membres du bureau des Amis du Perche de l’Orne étaient accueillis par Christian Thomas, vice-président, et  Patrick Birée, secrétaire général, représentants Odile Leconte, présidente de la SHAO.

La Première Guerre mondiale vue « d’en bas », tel est l’angle choisi par Michel GANIVET pour écrire Le Cinquantième jour, récit volontairement cadré sur le micro-territoire que constituent cinq communes du Perche : Comblot, Corbon, Éperrais, Le Pin-la-Garenne, et Mauves-Sur-Huisne. Les archives publiques sont au cœur de ses travaux. Il y intègre, au terme d’une longue enquête auprès des habitants et dans la presse locale, la dimension quotidienne du conflit ainsi que les émotions perpétuées par les correspondances privées. Au fil des témoignages des descendants, il fixe une mémoire familiale aux limites de l’oubli, porteuse pourtant, malgré le siècle écoulé, de la douleur indicible des familles, des blessés, des réfugiés, des acteurs, des témoins, des victimes. En insistant notamment sur les mois qui ont précédé la guerre, Le Cinquantième Jour (édité par les Amis du Perche) exprime la dimension soudaine d’un cataclysme qui marquera à jamais la société rurale.

Michel Ganivet – le conférencier du jour – en compagnie de Jean-François Suzanne, président des Amis du Perche de l’Orne et de Christian Thomas, vice-président de la SHAO (Patrick Birée, SHAO ; lien ici)

Pratique :

# Renseignements sur la SHAO à travers leur site internet (en cliquant ici) ou par courriel (shao.orne@gmail.com)
# Page de la SHAO consacrée à la conférence du 14 mai 2016 : cliquez ici.

Michel Ganivet, « un journaliste de l’histoire »

   Michel Ganivet est un grand passionné de l’histoire du Perche. Président des Amis du Perche de l’Orne de 2006 à 2014, il coordonne la publication des Cahiers Percherons (bulletin trimestriel de la Fédération des Amis du Perche) et préside l’association Perche-Canada (qui vient de fêter ses 60 ans).

Couv. 50e jour site   Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment Le Cinquantième Jour, édité en novembre 2014 par les Amis du Perche et labellisé par la mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale.
Pour commander l’ouvrage (21€, frais de port offerts), cliquez ici.

Couv actes 1418 imp   Il a participé également au colloque 2014, Le Perche de 1914 à 1918, en évoquant « La guerre vue d’en-bas » à travers Alexandre Gapin (pp. 285-293). Pour commander les Actes du colloque (33€, frais de port inclus), cliquez ici.

  Il s’est intéressé aussi sur le village de Boissy-lès-Perche – terre d’histoire, en réalisant une monographie, publié également au sein des Amis du Perche en 2012. 20€ (frais de port offerts). Pour commander, cliquez ici.Boissy

CP 204Outre la coordination des Cahiers Percherons, il écrit des articles dans ce bulletin trimestriel. Ainsi, en janvier dernier, il évoque « 1799-1800 : un changement de siècle mouvementée : les derniers combats de la chouannerie percheronne » (n° 204, 2015-4, 10€ [frais de port inclus]). Pour commander, cliquez ici.

Page créée le 7 mai 2016, mise à jour le 16 mai 2016.

Écrit par

Pas de commentaire.

Poster un commentaire

Message