2002-2012 : Hommage à Michel Fleury

Le 18 janvier 2002, Michel Fleury s’éteignait. À sa demande, il fut inhumé à Saint-Germain de Loisé, près de sa demeure qu’il avait acquise en 1957. Dix ans plus tard, les Amis du Perche ont rendu hommage au célèbre « accouru », devenu Percheron d’adoption.

Prologue :

Le jeudi 31 mars 2011, dans le cadre de l’opération promotionnelle « le Perche perché » (organisé par le Comité départemental du tourisme d’Eure-et-Loir, le Pays Perche d’Eure-et-Loir et le Parc naturel régional du Perche), les Amis du Perche ont consacré leur conférence parisienne à Michel Fleury. Cette soirée fut préparée par Michel Krecke, Alain Morin et Philippe Siguret.

Les intervenants étaient de qualité, comme Vanceslas Kruta, Guy-Michel Leproux et François Monnier, ou encore Philippe Siguret et Jean-Pierre Jallot. Ils ont évoqué les actions de l’historien et archéologue à Paris. Ils n’ont pas manqué de parler du rôle de Michel Fleury dans la commission du Vieux-Paris et de sa présidence de l’Ecole pratique des hautes études. Enfin, ils ont mentionné la volonté de Michel Fleury à préserver le patrimoine percheron.

 

1°) Dimanche 5 août 2012, commémoration à l’église Saint-Germain de Loisé (quartier de Mortagne-au-Perche, 61400)

De gauche à droite, Pauline Fleury-Summerscale, Philippe Siguret, M. Fleury-Summerscale et M. le sénateur-maire de Mortagne Jean-Claude Lenoir

De gauche à droite, Pauline Fleury-Summerscale, Philippe Siguret, M. Fleury-Summerscale et M. le sénateur-maire de Mortagne Jean-Claude Lenoir

Dans le cadre de la fête annuelle de Loisé, la ville de Mortagne-au-Perche, l’association de sauvegarde de l’église de Loisé, le comité des fêtes de Loisé et les Amis du Perche ont consacré la journée à l’illustre habitant du manoir de Loisé (1957-2002). Après le recueillement sur la tombe de Michel Fleury, puis l’office religieux célébré par le Père Claude Boitard, tous les participants ont découvert la plaque « Mail Michel Fleury », dévoilée par Pauline Fleury-Summerscale, Philippe Siguret et Jean-Claude Lenoir, sénateur-maire de Mortagne.
Pour visualiser le discours du sénateur-maire Jean-Claude Lenoir, suivi des remerciements de Pauline Fleury-Summerscale, cliquez ici.

 

L’après-midi, Georges Poisson, Philippe Siguret et Jean-Pierre Babelon se sont exprimés sur leur ami et confrère. Le premier a évoqué les actions de Michel Fleury dans la capitale. Le second a évoqué la vie de Michel Fleury dans le Perche et sa détermination à protéger le patrimoine percheron. Quant à Jean-Pierre Babelon, il a conclu l’après-midi, en évoquant les points positifs de l’homme : un homme exceptionnel, un homme qui a suscité l’admiration.

Jean-Pierre Babelon, Philippe Siguret et Georges Poisson

Jean-Pierre Babelon, Philippe Siguret et Georges Poisson

4 vidéos sont visibles : l’introduction de Pauline Fleury-Summerscale et la conférence de Georges Poisson, la partie 1 et la partie 2 de la conférence de Philippe Siguret, puis la partie 3 de l’intervention de P. Siguret et la conclusion de Jean-Pierre Babelon.

 

2°) Début octobre 2012, sortie d’un Cahier percheron, consacré à Michel Fleury (n° 191, 2012-3)

Il rassemble des textes consacrés au grand historien et archéologue à Paris, mais aussi au Percheron d’adoption, à ses œuvres ou encore à son lieu de vie.

 Sommaire :

 # Dimanche 5 août 2012, l’hommage à Michel Fleury à Saint-Germain de Loisé, par Jean-François Suzanne
# Michel Fleury, historien et archéologue, par Guy-Michel Leproux.
# Quelques épisodes illustrés de la vie de Michel Fleury.
# Les principales publications de Michel Fleury.
# Michel Fleury et les Hautes études, par François Monnier.
# Michel Fleury et le Perche, par Philippe Siguret.
# L’église Saint-Germain de Loisé, par Bénédicte Combarieu.

 

Il est possible d’acquérir ce Cahier percheron, en cliquant ici.

 

3°) Samedi 20 octobre 2012, participation au colloque « Michel Fleury et l’Histoire de France ».

Organisé par la Fondation Saint-Louis, présidé par Jean Tulard et Jean-Pierre Babelon, ce colloque a mis en avant une majorité des travaux de recherche et de sauvegarde, réalisés par Michel Fleury. Pour voir le programme de la journée, cliquez ici.

Dans son mot d’accueil, Monseigneur le Comte de Paris a salué le travail de Michel Fleury, administrateur de la Fondation Saint-Louis. Il a participé à la préservation du patrimoine de la fondation, comme le château d’Amboise ou encore l’évêché et la Chapelle royale à Dreux.

Jean-Pierre Babelon a retracé toutes les commémorations, qui se sont déroulées depuis sa disparition. Il n’a pas manqué de rappeler la journée du 5 août 2012, à Mortagne, en saluant les organisateurs de cet hommage, rendu à son ami et confrère. Par ailleurs, Jean-Pierre Babelon et Jean Tulard ont mis en avant l’édition d’un Cahier percheron sur Michel Fleury. Cette publicité a permis à de nombreux participants d’acheter ce bulletin trimestriel.

Jean-Pierre Babelon et Philippe Siguret

L’après-midi, dans sa conférence sur « Michel Fleury et l’histoire locale », Philippe Siguret a retracé le parcours et les actions du célèbre « accouru » dans le Perche. Notre président d’honneur fut chaleureusement  applaudi par l’assistance. Il fut remercié par Jean Tulard, car Philippe « nous l’a fait revivre à Loisé, mais aussi à Paris, de façon émouvante, parfois avec ses colères ».

Dans sa conclusion, Jean Tulard rappelle que « l’œuvre de ce colloque est l’œuvre de Michel Fleury. Il fut un archéologue et un chercheur d’archives. Il se positionna pour la reconstitution de l’État civil de Paris, détruit lors de l’incendie de l’Hôtel de ville en 1871 par les Communards. Si Michel Fleury a développé des recherches et ouvert des champs d’investigation, il fut aussi l’administrateur qui réveilla la IVe section de l’École pratique des hautes études ».

La famille Fleury-Summerscale et une partie de l'assistance

La famille Fleury-Summerscale et une partie de l'assistance

Conclusion :

Ainsi, à travers ces différents évènements, les Amis du Perche ont voulu rendre hommage à l’un des plus ardents défenseurs du patrimoine du Perche. Sans lui, le patrimoine (petit ou grand) aurait disparu. Nous lui devons également la préservation d’un cadre de vie, apprécié par tous.

 

Jean-François SUZANNE
Président-délégué des Amis du Perche de l’Orne

 

Pour aller plus loin :

# Dimanche 5 août 2012 : journée hommage à Michel Fleury.

# Hommage à Michel Fleury : une journée émouvante.

# Revue de presse consacrée à la journée du 5 août 2012.

# Pour acheter le Cahier percheron 191, cliquez ici puis sur « ajouter au panier ».

 

Erratum :

Dans le Cahier percheron n°191 (p. 27), et d’après les anciens élèves de Michel Fleury, la légende de la photographie est erronée. Il faut lire « Michel Fleury travaillant dans son bureau de l’Hôtel Chalon-Luxembourg » et non pas à Loisé.

Écrit par

Pas de commentaire.

Poster un commentaire

Message